Cameroun : Au cœur du ‘‘lamunda’’

Ce marché de bétail baptisé en langue fulfulde « Lamunda » apparait aujourd’hui comme un arrêt incontournable pour les bergers de gros et petits bétails dans le Noun.

La marché du « Lamunda » se tient tous les mardis. Situé à environ 7km du centre ville de Foumban entre la commune de Koutaba et celle de Foumban, l’on y retrouve de grands troupeaux d’animaux notamment les bœufs, les moutons, les chèvres et occasionnellement des ânes et des chevaux. Lawson, berger confirme son attachement à ce lieu: «Je ne manque pas un seul mardi de marché ici parce que c’est le jour du rendez-vous avec les clients qui viennent de toutes les grandes villes de l’Ouest, du centre et du littoral. C’est l’occasion pour nous de réaliser de bonnes affaires.»

Plusieurs races de bétail arrivent au Lamunda
Différentes races se côtoient. «Les bouchers préfèrent des taureaux bien dodus dont le poids varie entre 200 et 300 kg. Les jeunes veaux quand à eux sont sollicités par ceux qui veulent poursuivre l’élevage» confie Lawson. «En période de grandes pluies, les prix des sujets varient entre 350.000 et 500.000 Fcfa pour des grands animaux et de 100.000 à 180.000 Fcfa pour des jeunes sujets». Conclut-il.
Mais au-delà des nombreux atouts de ce marché de bétails de Foumban, on note un risque élevé de transmission de maladies entre les troupeaux malades et les animaux sains. Les honoraires des services vétérinaires jugés élevés par les bergers ne sont pas en reste.
Enfin, la présence des pickpockets est un gros facteur d’insécurité pour les bergers peu vigilants qui se voient souvent délestés du fruit de leurs ventes.

Yves Paulin Njikam
Correspondant local

Print Friendly, PDF & Email
Partager...Share on Facebook30Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *