Cameroun : Les gestionnaires des forêts communautaires formés sur la légalité du bois

L’atelier auquel ont pris part les gestionnaires des forêts communautaires (FC) du Haut-Nyong a permis d’initier ces derniers à l’utilisation des applications mobiles pour suivre la légalité des FC et la traçabilité de leurs bois.

Du 14 au 18 août 2017, les participants ont été édifiés sur l’exploitation forestière légale et durable et outillés sur les outils de gestion légale des forêts communautaires (FC).
Cette formation portant sur le Système de Vérification Communautaire de la Légalité des bois des FC (SVCL), a réuni à Abong-Mbang 20 participants ROF et gestionnaires des FC de la Fédération des Unions des GIC et Regroupements des Forêts Communautaires du Haut-Nyong (FUGIRFOC).

Marquage des souches des arbres
Le Service d’Appui aux Initiatives Locales de Développement (SAILD) l’a organisée dans le cadre du projet «Mise en place d’un système de vérification communautaire de la légalité des bois des forêts communautaires» financé par le Programme FAO UE FLEGT.
Deux approches ont été utilisées à cette rencontre: les ateliers en salle sur la compréhension de la foresterie légale et durable, les procédures du SVCL (légalité et traçabilité) et les applications web et mobiles du SVCL développées.
Après les présentations théoriques, une descente dans le chantier d’exploitation de la FC SIPAME à Doumé a été effectuée afin de procéder à l’usage des outils du SVCL (marquage de la souche des arbres abattus, remplissage des fiches de traçabilité, fixation des étiquettes de code à barre et collecte des données dans l’application mobile).

Un siège pour FUGIRFOC
« La formation nous a bien outillés sur la manière de gérer les FC et de nous approprier l’outil mis à notre disposition pour suivre la traçabilité et maitriser la légalité. » affirme Anicet Zangoua, ROF de la FC de CADBAP.
Le siège nouvellement créé pour FUGIRFOC à Abong-Mbang servira de cadre de rencontre entre les gestionnaires des FC et sera le point de contact de la Fédération. Il est équipé de matériel informatique, de fournitures et de mobiliers de bureau. Il dispose d’une salle de réunion d’une capacité de 25 places qui permettra de faciliter les rencontres entre les membres.
L’ouverture solennelle de ce siège a marqué la clôture de l’atelier de formation. La cérémonie présidée par le représentant du Préfet du Haut-Nyong s’est déroulée en présence du Sous Directeur des forêts communautaires du MINFOF (Ministère des Forêts et de la Faune) et du Secrétaire Général du SAILD.

Rodrigue Kouang

Print Friendly, PDF & Email
Partager...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *