Cameroun : Le projet ReSI-NOC présente ses 8 innovations réussies au Nord-Cameroun

Selon le bilan du projet ‘‘Renforcer les Systèmes d’Innovation au Nord-Cameroun’’ (ReSI-NOC) fait à Garoua en mai 2024, 8 innovations agroécologiques et climato-intelligentes ont été réalisées au bénéfice des communautés du Nord-Cameroun entre 2020-2024.

Durant deux jours d’échanges, le projet ReSI-NOC réalisé de 2020 à 2024 auprès des riverains de Garoua, a été passé en revue par les 200 participants constitués des producteurs, des partenaires au développement, des représentants sectoriels et des chercheurs invités à la réunion de travail tenue les 14 et 15 mai 2024 dans la capitale de la région du Nord-Cameroun.

A cette rencontre d’évaluation ont été présentées les réalisations de quatre années de labeur. Au départ, 60 niches d’innovations ont été identifiées et au final, 8 ont été retenues et suivies.

8 innovations accompagnées

Les niches d’innovations accompagnées sont des groupes structurés pour un intérêt commun. Ces niches sont réparties dans plusieurs localités de la région du Nord et portent sur divers domaines d’activités, notamment:

– Approche bassin versant à Ngong;

– Transhumance autour de Garoua, dans la commune de Lagdo;

– Promotion des pratiques agroécologiques à Pintchoumba dans la commune de Poli;

– Promotion des pratiques climato-intelligentes à Koza 2;

– Gestion de la sécurisation foncière par contractualisation (SecuFon) à Mayo Ladde, Boumedje et Rabingha  dans la commune de Lagdo;

– Sensibilisation du grand public à la gestion des ressources naturelles et la biodiversité à Voko, Fiognolle, Tchamba et Mana dans la commune de Poli et Beka;

– Promotion de la chaine de valeur des produits forestiers non ligneux, le cas du karité au sud du parc national de la Bénoué dans la commune de Mbe et Nganha;

– Cogestion des aires protégées (CoAP) dans onze villages de la commune de Tcholliré dans le département de Mayo Rey.

Activités génératrices de revenus

Selon Dr Ann Degrande, marraine du ReSI-NOC, les innovations contribuent au développement de diverses activités génératrices de revenus à l’ère du changement climatique. Les communautés bénéficiaires ont été outillées en systèmes de production agricole, d’élevage et de gestion forestière économiquement rentables, durables et socialement équitables.

Pour la réunion de Garoua, chaque niche a dressé des stands qui ont été visités après les travaux en salle, afin de permettre aux participants d’apprécier la qualité des innovations.

Le projet ReSI-NOC financé par l’Union Européenne est mis en œuvre par plusieurs partenaires techniques tels: le Centre de recherche forestière internationale (CIFOR), le Centre international pour la recherche en agroforesterie (ICRAF), le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) et l’Institut de recherche agricole pour le développement (IRAD) au Nord-Cameroun.

Denis Bambé

Print Friendly, PDF & Email

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *