Cameroun : Comment créer votre coopérative

La prise de décision se fait selon le principe : «une personne une voix» et non «une action une voix».

Les êtres humains, dans leur quête de survie, développent des stratégies pour réaliser leur rêve et réaliser leur objectif. La société coopérative est l’un des moyens mis en place par les Etats signataires de l’acte uniforme de l’Organisation pour l’Harmonisation du Droit des Affaires en Afrique (OHADA) sur les sociétés coopératives pour permettre aux populations de satisfaire leur aspiration économique, sociale et culturelle.

La coopérative, c’est quoi en fait ?
La coopérative est un groupe de personnes qui, dans l’exercice de leur activité, sont confrontées aux problèmes ou ont des défis à relever qui se mettent ensemble de manière autonome et volontaire pour créer une entreprise dont la propriété est collective et le mode de gestion est démocratique. Cette coopérative se met en place selon les valeurs et les principes coopératifs universellement reconnus.
La coopérative étant la forme juridique que prend cette entreprise naissante, on peut se demander en quoi elle diffère des autres entreprises? La réponse se trouve dans les caractéristiques de cette nouvelle société:
– Ici, la propriété est collective; la souscription de votre part sociale nécessaire à la constitution du capital vous confère cette qualité.
– Les membres sont propriétaires et usagers de la coopérative. En effet, en tant que copropriétaires de votre coopérative, vous avez le devoir d’opérer les transactions avec votre coopérative pour qu’elle vive.
– Lors de l’AG, la prise de décision se fait selon le principe «une personne une voix» au lieu de «une action une voix» comme dans les autres types de sociétés.

Quels domaines d’activités ?
L’entreprise coopérative peut aller avec toutes les activités humaines. Cependant, il faut discerner les domaines d’activités sensibles tels que la santé, l’éducation, la distribution des produits de consommation de masse qui requièrent des autorisations préalables des autorités de tutelle.
En effet, si vous voulez mettre sur pied une clinique coopérative de santé, vous devez vous conformer au préalable aux exigences en matière d’ouverture d’une structure de santé. Dans ce cas, c’est le ministère de la santé selon le pays dans lequel vous êtes installé qui vous délivrera une autorisation d’ouverture. Puisque dans ce domaine, vous devez remplir un certain nombre de conditionnalités. C’est après avoir satisfait à ces préalables que vous vous engagez dans la mise en place de votre coopérative.
Votre coopérative peut avoir comme raison sociale (but), la commercialisation des produits de ses membres, la production, l’accès aux intrants, la prestation de services, l’accès aux marchés régionaux et sous régionaux dans le cadre des unions, fédérations et confédérations coopératives, etc.

Nombre de membres d’une coopérative
Le nombre de membres de votre coopérative vous oriente sur la catégorie de coopérative à créer.
Pour les coopératives simplifiées, il faut avoir au moins cinq membres.
Lorsque qu’il y a des dizaines de membres, il est bon de créer une coopérative avec conseil d’administration.

Pour quel intérêt adhérer dans une coopérative ?
La coopérative véhicule plusieurs valeurs dont entre autres, la solidarité et le service. On adhère à la coopérative pour résoudre un problème auquel on est confronté.
Dans les zones rurales en Afrique, les producteurs agricoles et les artisans sont confrontés aux difficultés d’accès aux intrants de qualité, d’acquisition du matériel de travail, d’accès aux marchés pour l’écoulement de leur production, d’accès à l’information utile pour la prise de décision dans leurs activités. Ils peuvent mettre en commun leurs moyens par la constitution du capital pour démarrer et faire fonctionner leur coopérative.
Les intrants agricoles de qualité constituent les déterminants essentiels d’une bonne production. Ils peuvent être achetés par la coopérative et mis à la disposition des membres à des prix abordables, réalisant ainsi des économies d’échelle.
Lorsque le marché devient plus exigeant en terme de qualité de la production, la coopérative peut décider de former ses membres sur l’amélioration de la qualité de leur production.
La coopérative peut aussi choisir de transformer les produits des membres avant de les vendre. Elle créerait ainsi de la valeur ajoutée supplémentaire pour augmenter les revenus des coopérateurs.

Zacharie Kueda
Ingénieur agroéconomiste
DESS en économie coopérative
Tel : +(237) 677 651 808
kueda_zacharie@yahoo.fr

Print Friendly, PDF & Email

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *