Cameroun : Des producteurs de Yaoundé formés en agroécologie

Une première cuvée a été outillée par le Service d’Appui aux Initiatives Locales de Développement (SAILD) dans la production des cultures maraîchères, fruitières et vivrières.

C’est dans la perspective de contribuer à l’augmentation à court terme de l’offre en produits agricoles biologiques dans la capitale camerounaise, que le l’Organisation non gouvernementale SAILD a lancé du 28 au 29 Avril 2022 la première série de formation en agroécologie à son siège à Yaoundé.
Rien n’a été laissé au hasard. Plusieurs temps forts ont meublé cette session de formation. La dispensation des cours théoriques par deux formateurs au siège du SAILD à Elig-Essono, des exercices pratiques effectués par les apprenants dans le jardin de démonstration, la visite guidée d’une parcelle de production agroécologique des cultures maraîchères au quartier Mfandena, propriété de Paulette Abenkou.
S’agissant de la visite de terrain, les participants ont pu toucher du doigt les réalités de la production maraîchère en agroécologie, et échanger avec la maîtresse des lieux. Tous les volets de l’activité ont été abordés, de la production à la commercialisation en passant par la conservation des produits de qualité.

Le compost comme atout majeur en agroécologie
Les 16 participants dont 6 femmes, ayant pris part à cet atelier ont appris à mettre en place un champ agroécologique selon les normes, à identifier et traiter naturellement les maladies et les ravageurs, à fabriquer le compost et les bio pesticides à base de feuilles de papayer, et à utiliser avec précision les bio fertilisants et les bio stimulants.
La formation a réalisé plusieurs ateliers pratiques, notamment sur la mise en place d’une compostière, la fabrication d’une planche de semis, le repiquage des plantules de cultures maraîchères, etc.
« Je ne savais pas que la fleur marguerite encore appelée Tithonia avait autant de vertus dans la lutte contre les ravageurs», déclare Georgette Ngo Wayag, agricultrice basée au village Nkolman aux encablures du quartier Nkolbisson.
« La fabrication du compost est l’une des exigences majeures de l’activité agroécologique. Quand vous avez du compost disponible à tout moment, vous pouvez produire aisément tout ce que vous voulez» confie Paulette Abenkou, productrice à Yaoundé. Elle entend nouer des partenariats avec de petits producteurs bio, dans l’optique de mieux produire et de bien commercialiser.
A l’issue de la formation, les apprenants ont témoigné avoir reçu un maximum de connaissances en agroécologie dans un minimum de temps. Ils ont pris l’engagement de mettre à profit dans les brefs délais les enseignements reçus, chacun dans son environnement respectif.
Pour le SAILD, cette formation fait suite à la journée d’information sur les produits verts organisée en janvier 2022, et s’inscrit dans le processus normal de promotion du développement de l’agroécologie au Cameroun. L’objectif étant de faire augmenter la disponibilité des produits agricoles sains sur le marché local.

Irénée Modeste Bidima

Print Friendly, PDF & Email

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.