Cameroun : Fabrication artisanale du savon à base d’huile de palme et de coco

Le savon est une substance alcaline produite par la réaction (saponification) entre des graisses ou des huiles et des alcalis caustiques. Le coût de production et les propriétés de tout savon dépendent largement des caractéristiques des divers corps gras utilisés dans sa production.

Le procédé de fabrication artisanale du savon le plus utilisé est le procédé à froid. Il a ses avantages et ses inconvénients.

  • Les avantages : le besoin en équipement est peu coûteux, le procédé est simple et rapide, le savon ne se craquelle pas, il se dissout facilement, il est très blanc et peut être parfumé avec des produits à bon marché.
  • Les inconvénients : les mauvais savons produits ne peuvent pas être récupérés par le même procédé, le savon n’est fabriqué qu’en petite quantité à chaque fois et il est moins pur.

Le procédé à froid

Le corps gras fondu (il doit se trouver à une température de 24 °C pour l’huile de coco et 38 à 49 °C pour les mélanges) est mis dans une cuve dans laquelle est ajoutée une solution de soude caustique d’une teneur de 40° dont le poids représente la moitié de celui de l’huile. L’incorporation de la solution de soude doit s’effectuer de manière continue et lente. Le mélange est agité durant 30 à 45 minutes pour commencer la saponification. Celle-ci se signale par la formation d’une émulsion ; les bords de la pâte de savon deviennent plus transparents. Au bout de quelques heures, lorsque la masse est entièrement transparente, la pâte de savon est prête à être parfumée puis versée pour la solidification dans les mises pour être découpée et estampillée.

Il est impératif d’employer des huiles et des graisses peu acides, de la soude caustique pure (avec le moins possible de carbonate), une eau qui doit être douce et des instruments propres.

Le conditionnement

Solidification

Le savon est transvasé dans des mises (cadres en bois ou en métal servant de moules) puis laissé à solidifier en blocs.

La durée du refroidissement est fonction de la quantité et de la qualité du savon ainsi que de la température ambiante soit de 3 à 7 jours.

Les blocs sont sortis des mises et découpés aux formes voulues (barres ou morceaux). On utilise pour cette opération un modèle (une table en bois) qui mesure de 1,20 à 1,80 mètre avec une barre transversale dans le sens de la largeur à travers sa ligne médiane et des planches mesurant 9 cm de hauteur fixées dans le sens de la longueur, de chaque côté. De part et d’autre du modèle, le long de la barre transversale, se trouvent deux ou trois fils de coupe qui sont tendus par un écrou à oreilles fixé sur la barre transversale. L’intervalle entre chacun des deux fils est réglé de manière à donner les dimensions des tranches de savon quand on les découpe. Des séries analogues de fils de coupe sont fixées de l’autre côté du modèle pour découper les tranches en barres ou en morceaux.

La masse de savon est tranchée par la poussée à contresens des fils de coupe.

Séchage

Après le découpage, les blocs sont mis à sécher en les empilant en quinconce pour permettre une bonne circulation de l’air entre eux pendant une journée.

On les met ensuite dans une boite de stockage pendant 2 à 3 semaines.

Le savon sec est alors estampillé (marque du fabricant) au moyen d’une presse à estamper.

C’est une machine actionnée à la main ou au pied et qui frappe verticalement le savon. Les matrices sont fabriquées en laiton dur pour obtenir une meilleure présentation.

Le savon est ensuite emballé et mis dans des cartons.

Huiles utilisées pour la fabrication du savon

Huile de palme

L’huile de palme est extraite au moyen de presses manuelles à vis (méthode traditionnelle) ou au moyen de presses hydrauliques (méthode industrielle). Utilisée seule, elle produit un savon qui s’effrite et qui est difficile à travailler pour la production de savon de toilette. Il faut alors la mélanger à 20-25 % d’huile de coco.

Huile de coco

L’huile de coco est de plus en plus utilisée en raison de sa capacité à produire des savons durs et moussants dans les mélanges avec les autres huiles. Elle est également employée dans la fabrication du savon liquide.

Huile de palmiste

L’huile de palmiste peut remplacer l’huile de coco dans la fabrication de lessive et du savon potassique traditionnel. Le savon possède des propriétés analogues à celui de l’huile de coco.

Formules typiques de savon

 Savon de lessive par le procédé froid

Huile de palme : 16,4 kg

Huile de coco :    2,2 kg

Soude caustique : 3 kg (dissoute dans 7 kg d’eau)

ou

Huile de palme : 4,5 kg

Huile de palmiste : 1,3 kg

Soude caustique : 1 kg (dissoute dans 4,5 kg d’eau)

Savon de toilette par le procédé froid

Huile de palme : 22,7 kg

Huile de coco : 22,7 kg

Lessive caustique (37 °Bé) : 22,7 kg

Print Friendly, PDF & Email

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *