Cameroun : Formation agricole, l’agroécologie fait son entrée à l’école

L’année académique 2020-2021 s’ouvre à l’Université Evangélique (UEC) du Cameroun à Bandjoun par le lancement de la formation des conseillers agropastoraux en agroécologie et agriculture biologique.

Une grande première dans le système de formation agricole national. Les moniteurs et autres vulgarisateurs agricoles vont retourner sur les bancs au campus de l’UEC de Mbouo par Bandjoun dans la région de l’Ouest Cameroun, pour une formation centrée exclusivement sur la pratique d’une agriculture durable performante, respectueuse de l’environnement et de la santé humaine.

La première cuvée de 30 apprenants entre en scène en mi-novembre 2020 pour un cycle de formation théorique et pratique de 8 mois sur les connaissances et pratiques agroécologiques et biologiques applicables dans le contexte local.

« Le curriculum de formation a été développé sur la base des modules mis en œuvre au Centre Songhaï au Bénin, avec la collaboration des experts de la Faculté d’agronomie et des sciences agricoles de Dschang» affirme Hervé Bouagnimbeck, formateur, expert en agroécologie et agriculture biologique

La formation est portée par le Projet de formation des conseillers agropastoraux (PROFOCAP) dont le lancement officiel a eu lieu le 15 octobre 2020 au rectorat de l’UEC à Mbouo.

PROFOCAP

Ce projet financé par Pain pour le monde (service protestant de développement allemand), est conduit sur le terrain par trois organisations camerounaises qui œuvrent depuis plusieurs années dans le domaine de la formation et de la pratique de l’agriculture durable. Notamment le Centre Polyvalent de Formation (CPF) de Mbouo, le Groupement d’Appui au Développement Durable (GADD) de Dschang et l’Université Evangélique du Cameroun (UEC) leader de cette plateforme tripartite.

PROFOCAP prévoit de former à terme 120 conseillers agropastoraux en 4 vagues de 30. «Les apprenants sont recrutés par appel à manifestation d’intérêt dans les structures étatiques et privées actives dans l’encadrement en milieu paysan» explique Georesse Fotso, chef du projet.

Ont pris part à la cérémonie de lancement du PROFOCAP à Mbouo, les délégués régionaux de l’agriculture et du développement rural (DRADER), de l’élevage, des pêches et des industries animales (DREPIA), ainsi que la Coordinatrice régionale du Projet de structuration, d’accompagnement des producteurs et de vulgarisation agricole (PROSAPVA), tutelle des Agents d’encadrement de proximité (AEP) ayant remplacé les Agents de vulgarisation de zone (AVZ) au terme du Programme national de vulgarisation et de recherche agricole (PNVRA).

Etaient en outre de la partie, plusieurs ONG locales (SAILD, DUCA, APADER, CIPCRE), partenaires du projet dans la promotion d’une agriculture propre au Cameroun.

 

Marie Pauline Voufo

Print Friendly, PDF & Email

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *