Cameroun : La fièvre typhoïde en cinq questions-réponses

C’est quoi la typhoïde ?

La typhoïde ou fièvre typhoïde est une des maladies infectieuses les plus courantes qui frappent nos populations aussi bien citadines que rurales, enfants et adultes sans distinction. Maladie contagieuse et souvent épidémique, la typhoïde se contracte généralement par l’ingestion d’aliments souillés.

2) A quoi est due la typhoïde ?

La typhoïde est causée par un bacille (bacille typhique ou petite bête). Ce bacille souille généralement les aliments que nous manipulons (nourriture, eau de boisson). Une fois que le
bacille s’infiltre dans la nourriture ou dans l’eau, nous l’ingérons sans le savoir. C’est ainsi qu’il (le bacille) se retrouve dans notre intestin grêle et regagne par la suite les autres parties de notre organisme (le cerveau par exemple) si on ne se soigne pas rapidement.

La typhoïde, faut-il le savoir, sévit plus quand:

– Il y a manque d’eau:
les régions les plus touchées sont celles où il y a manque d’eau et où l’eau n’est pas propre.
– Pendant la période d’abondance des fruits et des légumes (au Cameroun, les mois de mars à juin par exemple).

3) Comment se manifeste la typhoïde ?

Le diagnostic ou l’identification de la typhoïde est très difficile parce que cette maladie se confond souvent à la grippe ou au paludisme. Comme la grippe et le paludisme, la typhoide se caractérise par une forte température. Lorsque la typhoide veut s’installer, la fièvre monte,
vous avez des vertiges, de l’insomnie. La diarrhée apparait puis s’ensuit la déshydratation. Le malade est très affaibli et tremble souvent. Voici un peu comment évolue la fièvre typhoide:

-1er jour maux de tête, insomnie perte de sommeil, vertige les yeux tournent.

– 2ème jour: la température monte (38°C)
– 3ème jour: la température continue de monter, on vomit parfois ou alors on est constipé, on saigne parfois par le nez.
– 4ème jour: la fièvre s’installe de plus en plus, la température monte aussi et peut atteindre 40°C ou plus.

-A partir du 5ème jour et plus: vous avez une forte fièvre, le pouls est lent, vous pouvez dans certains cas, observer des petits boutons rouges qui apparaissent sur le corps, la diarthée s’installe, le malade est abattu indifférent à tout ce qui se passe autour de lui.
Parfois, il délire. Il perd le poids.
– A partir de la quatrième semaine: il y a complication s’il n’y a pas eu traitement.

4) Comment soigner la typhoïde?

La première des choses lorsqu’on est malade de la typhoïde ou de toute autre maladie, c’est d’aller se faire consulter à l’hôpital.
– Si vous ne pouvez pas aller immédiatement l’hôpital pour une raison ou pour une autre, en attendant de rencontrer un médecin (qui est bien placé pour diagnostiquer le mal), il faut isoler le malade. Le malade doit manger et boire à part pour ne pas contaminer les autres car la typhoïde est contagieuse.
– Il faut désinfecter les objets du malade, avec du crésyl par exemple.
– Faire baisser la fièvre des compresses froides (tremper dans l’eau) au lieu d’utiliser les calmants dont on ne maîtrise pas les effets.
.
-Donner à boire au malade, beaucoup d’eau fraîche, de jus de fruits, de potages.
-Donner au malade une alimentation bien équilibrée, c’est à dire riche en énergie (manioc, igname, patate, pomme de terre, plantain, macabo, etc.), protéines (viande, œuf, lait, poisson, poulet, haricot, arachide, soja, etc.) et vitamines.
– Faire reposer suffisamment le malade au lit (environ 10 à 15 jours après la chute de la fièvre).
– Si jusque-là, le malade présente des signes de complications, ou de pneumonie, une hémorragie intestinale ou cardiaque, il faut absolument le conduire à l’hôpital.
– Pour lutter davantage contre la déshydratation, donner au malade du sérum buvable.

Composition du sérum:

Bouillir un litre d’eau propre, la laisser refroidir. Mettre dans cette eau: 2 cuillères à soupe de sucre ou de miel, ou alors 6 morceaux de sucre ou 6 cuillerées à café de miel ou de sucre moulu. Y ajouter une cuillerée à café de sel fin (sel de cuisine). Y ajouter une demi-cuillère à café de bicarbonate.

5) Comment éviter la fièvre typhoïde?

Ne dit-on pas que « prévenir vaut mieux que guérir! » Premier secret: l’hygiène. Le respect des règles d’hygiène quotidienne vous protège déjà au moins à 50% de la typhoïde. En effet, même si vous êtes guéri, les microbes restent dans les selles (caca) pendant plusieurs années. Par manque d’hygiène, de propreté, ces microbes peuvent à tout moment passer dans l’eau de boisson, dans le lait ou dans la nourriture que l’homme avale. Les mouches et les animaux domestiques sont des agents propagateurs des microbes.

Pour éviter la contamination donc:

– La personne qui s’occupe d’un malade de typhoïde et même la personne qui ne s’occupe pas d’un malade, doit se laver régulièrement les mains au savon.
– Eviter que d’autres personnes mangent dans les mêmes ustensiles que le malade de typhoïde.

– Toute personne doit se faire vacciner à titre préventif contre la typhoïde.

Bien nettoyer les aliments avant de les consommer, surtout les fruits, les légumes et autres crudités.
C’est à ce prix que l’on peut se prémunir de la contamination par le redoutable bacille typhique dont les victimes ne se comptent plus autour de nous.

Print Friendly, PDF & Email

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *