Cameroun : L’aspartame est un sucre dangereux

Sucre artificiel obtenu par des procédés chimiques, l’aspartame est introduite dans nos aliments et boissons quotidiennes. Un véritable poison lent dont la consommation habituelle cause des graves ennuis de santé en partie  aux diabétiques.

L’aspartame est un édulcorant chimique, c’est-à-dire une substance synthétique obtenu par divers procédés chimiques, dont le goût est identique au sucre. Découvert en 1953, il est désignée sous le signe E 951 et vendue sous les marques « Nutra Sweet » ; «Spaontul». Cette substance est produite par les industries et livrée aux agro-industries qui l’utilisent comme additifs pour sucrer les aliments.

On trouve l’aspartame dans les thés et cafés instantanés, mousses et crèmes décoratives, chocolats, yaourt, rafraichisseurs d’haleine, chewing-gum, boissons gazeuses, boissons au lait, produits sans sucre… Il est aussi présent dans des médicaments tels les laxatifs, les multivitamines pour adultes et enfants, les suppléments nutritifs.

Les effets de l’aspartame à moyen et long terme

L’aspartame n’apporte ni calories, ni nutriments pour la santé. Il ne fait que donner un goût sucré à l’aliment. Plus la consommation est importante et prolongée, plus les effets sont graves et varient d’une personne à l’autre. L’on peut citer des grands risques de malformations congénitales pour les bébés dont les mères consomment des produits contenant de l’aspartame pendant la grossesse ; car des sous produits issus de la décomposition de cette substance dans l’organisme peuvent franchir la barrière placentaire, la barrière protectrice du cerveau.

Les jeunes enfants sont aussi exposés à des allergies graves, tumeur au cerveau et même la mort surtout quand les parents croient bien faire, en remplaçant le sucre naturel par des produits dits « sans sucre ». L’aspartame a un grand pouvoir sucrant et engendre la dépendance des consommateurs vis-à-vis des produits qui le contiennent. C’est le cas des boissons rafraichissantes et gazeuses qui donnent encore plus de soif au lieu de l’étancher.

L’aspartame et le cerveau

Trop d’aspartame dans le cerveau détruit lentement certains neurones en autorisant l’invasion excessive de calcium dans les cellules, excite ou stimule la mort de la majorité des cellules nerveuses (75%) avant même que les symptômes cliniques d’une maladie chroniques ne soient décelés. Ces maladies sont : la sclérose en plaque, perte de mémoire, problèmes hormonaux, pertes d’audition, crises d’épilepsie, hypoglycémie, maladie de Parkinson, lésion du cerveau et désordre neuro endocrinaux.

Les risques encourus par les nourrissons, enfants, femmes enceintes, personnes âgées sont grands. Il est prudent d’éviter, d’après la Fédération of American Societies For Experimental Biology (FASEB), l’utilisation des suppléments diététiques d’acides L glutamique.

L’acide aspartique possède les mêmes effets délétères sur le corps que l’acide glutamique. Ces réactions incluent : maux de tête, migraines, nausées, douleurs abdominales, fatigue, problème du sommeil, problème de vision, attaque d’anxiété, de pression et asthme/oppression respiratoire.

Aspartame : mal caché du siècle

Cet édulcorant est de loin, la substance la plus dangereuse sur le marché à être ajoutée aux aliments. Il est tenu pour responsable de plus de 75 % des réactions défavorables aux additifs alimentaires. On compte près de 90 symptômes répertoriés et énumérés causés par l’aspartame. Il engendre ou aggrave des problèmes de santé que sont :

  • Crise d’épilepsie ou d’apoplexie, étourdissements, tremblements, hypertension, impotence et problèmes sexuels, nausées, vomissements, diarrhée, tumeurs cancéreuses au cerveau.

La prudence s’impose

L’utilisation de l’aspartame est en terrible progression. Maintenant, il existe plus de 5000 produits contenant cette substance chimique. Ce n’est pas un produit diététique. Ce poison d’après BETTY MARTINI est maintenant disponible dans plus de 90 pays à travers le monde. Se fier aujourd’hui au principe stupide selon lequel un produit en vente partout, surtout dans les grandes surfaces n’est sûrement pas dangereux pour la santé est une erreur. Car très souvent le profit passe avant la santé des populations, et ceci à plusieurs niveaux. Il faut donc toujours lire avec soin les étiquettes avant d’acheter tout produit alimentaire vendu en magasin.

  • Toujours s’assurer de la qualité irréprochable de ce que nous mangeons et buvons;
  • Eviter de consommer des produits marqués « Sans sucre » ;
  • Eviter de remplacer l’aspartame par d’autres produits chimiques aux effets aussi imprévisibles et nocifs;
  • Consommer de préférence du sucre naturel.

Attention aux diabétiques

L’aspartame s’avère particulièrement mortel pour le diabétique. Comme pour bien d’autres maladies dégénératives, il accélère le développement du diabète et provoque des complications métaboliques et autres.

Selon la recherche menée par HJ Roberts, diabétologues, membres de l’ADA (American Diabetes Association), l’aspartame :

  • Conduit à une accélération des diabètes chimiques.
  • Conduit aux complications du diabète telle que la rétinopathie, les cataractes, la neuropathie.
  • Cause des convulsions, l’intensification de l’hypoglycémie.
  • Rend le diabète incontrôlable.

Malheureusement, la plupart des patients développent de sérieuses complications sont attribuées à la consommation des produits dits «sans sucre » ou « sucre de régime ». L’aspartame n’est pas un produit diététique. Il rend le niveau de sucre dans le sang incontrôlable, plonge beaucoup de patients dans le coma. Et beaucoup en meurent.

Pour cela, il est préférable de consommer du sucre naturel. Le meilleur est cette plante sucrée nommée Stévia, qui est un aliment sucrant et non pas un additif. Il participe au métabolisme du sucre et est idéal pour les diabétiques.

 

Catherine DJITE

Print Friendly, PDF & Email

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *