Cameroun : Le projet UFA-REFOREST veut reboiser les forêts détruites

Planter les essences les plus exploitées sur les espaces dégradés par l’activité des unités forestières d’aménagement (UFA). Tel est l’objectif du projet UFA-REFOREST dont le lancement officiel a eu lieu le 30 mars 2022 à Yaoundé sous l’égide de l’Association technique internationale des bois tropicaux (ATIBT).

Le projet placé sous tutelle du Ministère des forêts et de la faune (MINFOF) du Cameroun entend enrichir les forêts en restaurant le couvert sérieusement entamé par l’exploitation du bois d’œuvre par les unités forestières d’aménagement (UFA).

Le développement de la sylviculture ou culture des arbres est l’activité principale du projet UFA-REFOREST. Elle se fera au sein des espaces exploités par les entreprises forestières privées. C’est une continuité du précédent Programme national de reboisement (PNR) géré par l’Agence nationale d’appui au développement forestier (ANAFOR).

21.500 hectares à reboiser

Quatre structures forestières exerçant dans la région de l’Est du Cameroun, zone de couverture du projet, ont été retenues pour la mise en œuvre des activités sur le terrain. Il s’agit de PALLISCO, SEFAC, SEEF et GRUMCAM-ALPICAM qui seront accompagnées à reboiser les zones dégradées évaluées à 21.500 hectares de trouées d’abattage.

Les populations riveraines des forêts seront impliquées dans la fourniture des plants. Mais il faudra les former aux métiers de la sylviculture, en les accompagnant dans la conduite des pépinières pour produire les essences de valeur sollicitées, explique le coordonnateur du projet UFA-REFOREST.

Encourager l’agroforesterie

Pour l’ATIBT, promotrice de ce projet, la coupe de bois est nécessaire, mais il faut la gérer de manière durable, en encourageant les repousses. Il ne s’agira pas de mettre les plants en terre seulement, mais bien plus, de les entretenir dans les trouées d’abattage et dans les parcelles. Dans certaines parcelles, sera encouragée l’agroforesterie qui associe l’agriculture à l’exploitation forestière. En effet, l’agroforesterie est la foresterie de demain.

Les partenaires techniques de UFA-REFOREST sont: l’Ecole normale supérieure de l’enseignement technique (ENSET) de l’Université de Douala, Gembloux agro-bio tech de l’Université de Liège et Nature +. Financé par l’Union Européenne, ce projet s’étend sur une durée de 4 ans à partir de février 2022.

Marie Pauline Voufo

Print Friendly, PDF & Email

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.