Cameroun : Les acteurs de la filière pomme de terre se constituent en organisations professionnelles

Cinq organisations professionnelles régionales de producteurs de pomme de terre et une organisation professionnelle nationale des semenciers de pomme de terre voient le jour en août 2022 grâce à l’accompagnement de la Coopération Allemande à travers le projet Centres d’Innovations vertes pour le Secteur Agro-alimentaire (ProCISA).

La série de rencontres organisées dans les mois d’août et septembre 2022 a permis aux acteurs de la filière pomme de terre d’échanger sur la mise sur pied future d’une interprofession regroupant toutes les organisations professionnelles régionales de cette chaîne de valeur agricole.
Dans le volet portant sur le développement organisationnel et la mise en réseau, les acteurs se sont accordés sur la nécessité de se regrouper en organisations professionnelles régionales pour le maillon des producteurs et en organisation nationale pour le maillon des multiplicateurs des semences de pomme de terre.
Les cinq organisations régionales vont regrouper respectivement les producteurs de l’Extrême-Nord, du Nord et de l’Adamaoua, de l’Ouest, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Il s’agit de North West Regional Association of Professional Organisations of Potato Producers (NOWRAPOPP), South West Regional Association of Professional Organisations of Potato Producers (SWRAPOPP), l’Association des Organisations Professionnelles des Producteurs de Pomme de terre de la Région de l’Ouest (ASOPPPRO), l’Association des Organisations Professionnelles des Producteurs de Pomme de Terre des Régions de l’Adamaoua et du Nord (ASOPROPTRAN) et l’Association des Organisations Professionnelles des Producteurs de Pomme de Terre de la Région de l’Extrême-Nord (ASOPPTREN).
L’organisation nationale des semenciers se nommera ANASEPT-CAM (Association Nationale des Semenciers Professionnels de la Pomme de Terre du Cameroun.

Objectif, une interprofession
Au cours des différentes rencontres, les conditions de mise en place des organisations régionales des semenciers et de l’organisation nationale des semenciers ont été clarifiées. Les participants se sont imprégnés par la même occasion des textes et lois qui régissent les organisations professionnelles agricoles au Cameroun.
Selon George Enongene Ekong, consultant, expert en structuration des organisations professionnelles, l’objectif final de la mise en place des organisations professionnelles régionales est d’aboutir à la création d’une plateforme multi-acteurs qui sera le moteur de la filière pomme de terre et une référence en terme de professionnalisation de tous les acteurs qui y adhèrent.

 

Améliorer les conditions de travail des producteurs
Mbuh Samuel Khan, producteur de Santa, Nord-Ouest.

« J’ai eu l’occasion de m’exprimer sur la formation de l’association des producteurs de pomme de terre de ma région du Nord-Ouest. A mon avis, la mise en place de cette association devra permettre d’améliorer les conditions de travail des membres et de toute la coopérative.»

 

Se rassurer de la qualité des semences
Tize Vandi, multiplicateur de semences, Extrême-Nord.

«Pour bien produire, il faut des semences de qualité. Le segment des semences de pomme de terre ne compte pas assez de professionnels chez nous. Je suis fier d’avoir été désigné membre de la toute jeune organisation nationale des producteurs de semences de pomme de terre du Cameroun.»

 

L’interprofession développe la chaine de valeur
Ruth Oum, agronome, Conseiller Technique Pommes de terre au ProCISA.

« La plateforme multi acteurs de la chaine de valeur pomme de terre est créée pour servir de forum de plaidoyer, de recherche de solutions et de gestion de l’information dans le but de transformer la chaîne de valeur. Elle sera constituée des acteurs qui interviennent directement dans la filière.
Ces acteurs sont organisés en collèges de producteurs et de semenciers. Les collèges sont constitués des associations régionales. Chaque association régionale enverra des représentants à l’assemblée générale de l’interprofession.
Parallèlement, un collège des fournisseurs d’intrants et un collège des commerçants seront mis sur pied pour développer la chaine de valeur pomme de terre. »

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.