Cameroun : L’IRAD lance un nouveau projet sur l’agriculture familiale

16 produits innovants seront développés par des chercheurs dans le cadre du projet d’Amélioration de la Production de l’Agriculture Familiale et la Réduction de la Pauvreté. Un projet porté par l’IRAD.

L’Institut de Recherche Agricole pour le Développement (IRAD) a lancé le 28 décembre 2022 à Yaoundé le Projet d’Amélioration de la Production de l’Agriculture Familiale et la Réduction de la Pauvreté (APAFReP). Ce projet a pour objectif de promouvoir l’autosuffisance alimentaire et d’améliorer les revenus des acteurs de l’agriculture familiale par le développement et la diffusion de manière participative des innovations susceptibles d’accroître et de diversifier la production agricole.

A travers ce projet, 16 produits innovants seront développés par les postulants retenus dans le cadre d’une sélection de 16 porteurs d’innovations. Les produits développés intégreront les segments des semences avec 10 variétés donc le maïs, sorgho, riz, blé, patate douce, pomme de terre, manioc, haricot, soja niébé ; 02 biofertilisants ; 02 biopesticides ; 01 aliment pour nutrition des poissons ; 01 tamis automatique pour tri des grains.

 Un projet de 180 000 euros

Dr Francis Ngome Ajebesone, Directeur Général adjoint de l’IRAD qui présidait la cérémonie de début des activités du projet, a précisé que les porteurs de micro-projets seront sélectionnés parmi les acteurs du Système National de Recherche Agricole, les chercheurs et étudiants chercheurs. Pour lui, la mission de l’IRAD étant d’assurer la conduite des activités de recherche visant la promotion du développement agricole, l’ensemble des produits attendus du projet s’inscrivent alors dans le champ de compétence des chercheurs de l’IRAD.

Le projet APAFReP est financé à hauteur de 180 000 euros. Les différents micro-projets sélectionnés quant à eux seront financés à hauteur de 5000 euros minimum et 11000 euros maximum.

Les activités du projet vont de novembre 2022 à novembre 2024. A son terme, le projet veut obtenir : 08 brevets dont 06 à l’OAPI et 02 à OMPI ; 191 personnes formées ; 15 fiches et bulletins techniques produits ; 10 publications scientifiques ; 01 documentaire télé réalisé.

 Magloire Biwolé Ondoua

Print Friendly, PDF & Email

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *