Cameroun : Manioc et bâtons cherchent preneur dans la Lékié

Deux organisations de producteurs de manioc à Evodoula sont en quête de débouchés pour 1,5 ha de culture à maturité et de milliers de bâtons de manioc.

Gic Agropastoral de la Lékié et Gic Solidarité de Minwoho par Evodoula ne parviennent pas à écouler leur production.
« Nous avons beaucoup de tubercules dans notre champ communautaire. Certains pourrissent et d’autres sont attaqués par les rongeurs. Nous ne pouvons pas les récolter car nous n’avons pas de preneurs», se lamente Valérie Bidzogo, cultivatrice.
Un hectare et demi de manioc à maturité manquent d’acheteurs et les commandes de bâtons de manioc se font rares. Les producteurs n’en peuvent plus et se retournent vers les coopératives.
Les Groupes d’initiatives communes Solidarité de Minwoho et Agropastoral de la Lékié dans la région du Centre sont situés à 4 km du carrefour Itok dans la localité d’Evodoula. Après deux années au cours desquelles ils ont vendu près de 4.000 bâtons en séries de commandes allant de 700 à 4000 bâtons à 40 Fcfa l’unité, ils se trouvent aujourd’hui en quête de nouveaux contrats de vente.

Le marché de bâton de manioc en berne
« Notre bâton de manioc est élastique, clair et sans odeur, ni fibre. Il était facile pour nous de l’écouler, car nous n’étions pas nombreux dans ce secteur. A présent, l’offre est plus abondante que la demande», explique Bernard Moude, président du Gic Agropastoral de la Lékié.
Afin de renforcer les relations commerciales entre petits producteurs et acheteurs dans la filière des racines et tubercules, les deux Groupes d’initiatives communes bénéficient depuis plus de 2 ans du suivi et du coaching du Service d’appui aux initiatives locales de développement (SAILD). Un projet financé par l’Union Européenne et mis en œuvre au Cameroun par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).
Il sera question en cette troisième année d’œuvrer à rendre le bâton de manioc d’Evodoula plus compétitif sur marché.

Sonia Omboudou

Print Friendly, PDF & Email

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *