Cameroun : «Les mycorhizes apportent au sol les éléments azotés et le phosphore»

Belinga Mekongo Achille, producteur à Nnomayos près de Yaoundé.

«Je suis producteur de  cacao, de papaye solo, de nkéa, et de canne à sucre. C’est dans la culture du cacaoyer que j’ai découvert les mycorhizes. Cela remonte à il y a 4 ans sur la route de Yoko après Nguila.
J’ai testé les mycorhizes sur le cacaoyer et eu des résultats spectaculaires. J’ai réussi à avoir des plants de cacaoyer qui ont produit à 10 mois. J’ai planté et j’ai inoculé et 1 an après, l’essentiel de ces plants de cacaoyer avaient produit.
Les mycorhizes m’ont permis de résoudre un problème de flétrissement…

Vous pourriez aussi aimer

Partagez cet article sur WhatsApp whatsapp