Cameroun : ProCISA Ouest et Nord-Ouest fait le bilan de sa mise en œuvre

Les acteurs de mise en œuvre du projet Centres d’Innovations vertes pour le Secteur Agro-alimentaire se sont retrouvés le 22 novembre 2023 à Bafoussam pour faire le bilan des activités menées depuis 2016 dans les régions de l’Ouest et du Nord-Ouest : 23 coopératives de producteurs de pomme de terre et d’éleveurs de poulets villageois appuyées.

Les antennes de l’Ouest et du Nord-Ouest des projets Centres d’Innovations vertes pour le Secteur Agro-alimentaire (ProCISA) et Promotion du Financement Agricole (ProFinA), ont clôturé leurs activités le 22 novembre 2023 à Bafoussam, chef-lieu de la région de l’Ouest du Cameroun.
L’atelier organisé à cet effet a réuni les partenaires nationaux et régionaux d’exécution de ces deux projets de la Coopération allemande (GIZ) mis en œuvre sous la tutelle du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER), en coopération avec le Ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries Animales (MINEPIA).
Au cours de cette rencontre modérée par Idriss Gabriel Nyebe Mvogo, Chef d’Antenne du ProCISA Ouest et Nord-Ouest, les responsables du ProCISA et de ProFinA ont fait une rétrospective des activités menées dans les régions de l’Ouest et du Nord-Ouest, et relevé les acquis et les éléments de durabilité de ces deux projets.
Lancé en 2016, le ProCISA a ciblé et développé les chaines de valeur cacao, pomme de terre et volaille villageoise. Sa mise en œuvre a permis d’améliorer et développer des innovations auprès des producteurs et assurer la mise en relation des acteurs de la demande des produits.
Les innovations développées par le ProCISA, sont disséminées à travers des centres d’innovations physiques pour les rendre accessibles aux coopératives et groupements paysans.
Selon Silke Schwedes, Conseillère Technique Principale du ProCISA, les innovations introduites dans le secteur agroalimentaire dans les régions de l’Ouest et du Nord-Ouest contribuent au développement durable de ces localités.

Quelques résultats

Le projet a permis d’encadrer 23 coopératives donc 13 dans la chaine de valeur pomme de terre et 10 dans l’aviculture villageoise. Parmi les acquis de la chaine de valeur pomme de terre, figurent en bonne place la construction des serres pour produire la semence de pomme de terre de qualité; la formation de 28.000 producteurs ; l’introduction des kits d’irrigation améliorés dans 10 coopératives ; l’octroi de 12 motoculteurs à 6 coopératives ; la construction des magasins de stockage pour les semences.
La chaine de valeur aviculture a vu 20.000 producteurs formés ; l’introduction des broyeurs-mélangeurs et des incubateurs dans le circuit de production ; la connexion des éleveurs aux cabinets vétérinaires décentralisés mis en place et l’octroi des vaccins contre la maladie de Newcastle qui affecte de manière saisonnière les poules du village.
Les gages de pérennisation de ces acquis sont, pour ce qui est de la chaîne valeur aviculture villageoise, la production locale du vaccin contre la maladie de Newcastle et l’inscription des campagnes de vaccination contre cette maladie dans le programme du MINEPIA. Quant à la filière pomme terre, le ProCISA note que les producteurs semenciers maîtrisent déjà la technique de production des boutures apicales racinées et mini tubercules. En outre, la mise à disposition des magasins de stockage et la formation des bénéficiaires à la maintenance des équipements sont un atout pour l’avenir de la filière.
Les projets ProCISA et le ProFINA prendront officiellement fin, respectivement en mars et juillet 2024.

 

Objectifs de départ atteints
Silke Schwedes, CT Principale ProCISA.

Les activités de terrain du ProCISA ont débuté en 2016. Mais bien avant, nous avons réalisé les activités préliminaires de choix des chaines de valeur cacao, pomme de terre et aviculture villageoise. Ce sont des filières porteuses et hautement rentables quand toute la chaine est développée.
Nous avons travaillé en amont et en aval de la chaine de valeur, c’est-à-dire de la semence jusqu’à la transformation du produit. Ce travail n’a pas été facile, il fallait des investissements. Après tous les efforts fournis, nous pouvons dire aujourd’hui avec fierté que nous avons atteint nos objectifs de départ en boostant ces filières.

 

                                        Les producteurs ont accès au financement
Mautalabi Bababoukari, CT Principal ProFINA.

ProFINA est venu à la suite du ProCISA pour accompagner les innovations rentables. Nous avons discuté avec des structures financières pour qu’elles financent les innovations développées par le ProCISA. Plusieurs microfinances ont pu financer à plus de 4 milliards de FCFA sur leurs fonds propres. C’était un cas école de voir financer un projet agricole sans ligne de crédit ni fonds de garantie. Même à la fin du projet les groupes cibles peuvent continuer à avoir accès aux financements pour leurs projets agropastoraux.

Print Friendly, PDF & Email

Vous pourriez aussi aimer