Cameroun : Qu’est-ce qu’une forêt communautaire ?

Avant la loi de Janvier 1994, cette notion de forêt communautaire n’existait pas dans les textes camerounais. C’est l’un des moyens choisis par l’Etat pour associer les populations à la gestion des forêts.

La forêt communautaire est une portion de forêt sur laquelle l’Etat donne des droits d’utilisation à une communauté villageoise qui en fait la demande. Cette forêt, qui continue à appartenir à l’Etat, est gérée par la communauté villageoise concernée, avec l’assistance technique de l’administration des forêts.
C’est un peu comme si l’Etat louait la forêt à la communauté. L’Etat reste propriétaire, la  communauté locataire peut utiliser (sans payer) la forêt, sous le contrôle de l’administration. Si le locataire (la communauté) gère mal la forêt ou ne respecte pas le contrat, le propriétaire (l’Etat) peut la lui retirer.

Qui peut demander une forêt communautaire ?
Selon la loi forestière de 94, la demande d’une forêt communautaire doit être faite :
1- Par une communauté villageoise. La loi ne définit pas ce qu’on entend par communauté
villageoise, mais on peut penser qu’un village ou un groupe de villages peuvent être considérés comme une communauté, si leurs habitants eux-mêmes se considèrent comme tel. Il est important que ce soit une demande qui vient de l’ensemble de la communauté, c’est-à-dire que les femmes, les jeunes et les pygmées doivent être aussi associés à la discussion sur la forêt communautaire.
La forêt communautaire n’est donc pas la forêt d’un groupe dans le village, ou des hommes seulement. Ce n’est pas non plus la forêt des élites. Les élites n’ont pas le droit de confisquer la forêt communautaire, et les paysans ne doivent pas se laisser faire, parce que la loi est avec eux !
2- La communauté doit être située à proximité de la forêt. La loi exige que les communautés qui demandent la forêt soient situées à côté de la forêt qu’ils sollicitent. 3- La communauté doit être organisée et légalisée.
La communauté doit être organisée. Cette organisation doit rassembler toutes les composantes de la communauté. Cette organisation doit recevoir une reconnaissance légale par l’administration. Les différentes formes d’organisation légale possibles sont les suivantes : association, GIC, Groupe d’intérêt économique (G.I.E.), Coopérative, etc…).

Où peut-on demander une forêt communautaire ?
On peut demander une forêt communautaire dans les forêts du domaine national. La superficie de la forêt ne peut dépasser 5000 hectares.
La zone dans laquelle la forêt communautaire est demandée ne doit pas avoir été attribuée à une société forestière.

Qu’est-ce qu’on peut faire dans la forêt communautaire ?
Le village décide lui-même des activités qu’il mènera dans la forêt communautaire. Ces activités doivent être décrites dans un document qu’on appelle le plan de gestion de la forêt communautaire.
Les activités suivantes peuvent être menées dans la forêt communautaire :
La production du bois, des plantes médicinales, des condiments, etc. Pour mener ces activités, le village doit se conformer à la loi et exploiter d’une façon soutenue et durable
La protection de la forêt, des animaux, etc. Le village peut choisir de protéger certaines parties de la forêt.
La chasse : le village peut décider que dans la forêt communautaire, ou dans une partie de celle-ci, les habitants mèneront des activités de chasse. Dans tous les cas, ces activités devront être
conformes à la loi sur la chasse, c’est-à-dire qu’il faudra éviter de chasser des espèces protégées, ou d’utiliser des méthodes de chasse interdites par exemple.
Les usages multiples. Il s’agit de toutes les activités que les paysans peuvent mener dans la forêt : agriculture, chasse, pêche, cueillette, collecte du bois mort, abattage des arbres pour la construction, etc…
D’autres usages de la forêt peuvent être précisés par le village.

Print Friendly, PDF & Email

Vous pourriez aussi aimer

Une réflexion sur “Cameroun : Qu’est-ce qu’une forêt communautaire ?

  1. Wahooo! Très pédagogique en français facile cet article sur la forêt communautaire. Merci grandement. Je sais que vous resteriez toujours des champions malgré le départ du grand combattant feu Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *