Cameroun : Traiter les hémorroïdes par les plantes

La prévention par le respect d’une bonne hygiène de vie alimentaire reste le meilleur traitement contre cette affection de la zone anale de l’homme.

Les hémorroïdes sont comprises comme le relâchement ou la dilatation de l’anus. Elles sont très douloureuses, mais ne présentent jusqu’à un certain stade, aucun danger pour celui qui en souffre.
Dans une consultation spécialisée, un patient sur deux venant pour des hémorroïdes, souffre en fait d’autres maux : fissures (déchirures) anales, abcès et irritation. Les affectations les plus diverses peuvent en effet donner des symptômes semblables à ceux d’une poussée hémorroïdaire. Alors, seul un examen médical est capable de faire la différence.
En cas d’hémorroïdes réelles, plusieurs situations sont possibles. Et chacune correspond à un traitement particulier.
Les hémorroïdes sont en fait des paquets de veines qui ferment le canal, participent à son irrigation et donc, lui apportent du sang. Lorsque nous nous plaignons des hémorroïdes, il peut s’agir de plusieurs problèmes (inflammation ou thrombose c’est-à-dire vaisseaux bouchés) qui concernent les vaisseaux sanguins. Comment reconnaître les hémorroïdes?

Symptômes des hémorroïdes
– On est juste un peu gêné
Quelques démangeaisons, un gonflement suspect à l’anus, des saignements minimes après les selles douloureuses sont des signes qui peuvent témoigner d’une poussée d’hémorroïdes. Il s’agit là d’une inflammation des veines qui augmentent de volume, mais restent à leur place, à l’intérieur du canal de l’anus. Dans certains cas, elles sortent au moment de la selle, puis reprennent leur place normale après la selle.

– On a tout à coup très mal
Après un long voyage en voiture ou en avion, on ressent soudain une douleur qui s’accompagne d’un gonflement assez dur. Un caillot de sang s’est formé au niveau d’une veine hémorroïdaire externe, c’est une thrombose. La douleur souvent vive, oblige à consulter rapidement un médecin. Une incision permettra de libérer le caillot. Le soulagement est immédiat et la guérison rapide. Le caillot peut aussi s’éliminer après quelques jours de souffrance.

– On sent une boule
Cela peut être la séquelle de la thrombose qui s’est résorbée toute seule. Il reste juste une petite excroissance de peau molle qui ne fait pas mal. Et la boule correspond à la sortie des hémorroïdes hors du canal anal. Au début, elles sortent seulement lors des efforts de poussées puis, rentrent spontanément. Au stade suivant, elles restent en permanence à l’extérieur et sont à l’origine d’irritation ou de suintement.
Chez la femme, la grossesse est une période propice aux crises d’hémorroïdes. Il faut consulter le médecin, surtout si les douleurs persistent.

– On a des crises fréquentes
La constipation favorise les crises d’hémorroïdes. Les complications des hémorroïdes externes sont très douloureuses. Il y a les hémorroïdes qui saignent et celles qui sortent en permanence. La méthode du traitement dépend de chaque cas particulier.

Print Friendly, PDF & Email

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez cet article sur WhatsApp whatsapp