Cameroun : Un nouveau projet pour soutenir les filières bovine, porcine et piscicole

Le Projet de développement des chaînes de valeur de l’élevage et de la pisciculture, en abrégé PDCVEP, entend promouvoir l’entrepreneuriat et la création d’emplois dans les filières bovine, porcine et piscicole au Cameroun au cours des cinq prochaines années.

Ce tout nouvel instrument du Ministère de l’élevage, des pêches et des industries animales (MINEPIA), se donne l’ambition de lever les goulots qui plombent la compétitivité de ces chaines de valeurs. Plus spécifiquement selon ses concepteurs du projet, les interventions porteront sur l’amélioration génétique et l’engraissement des espèces élevées, l’abattage et le transport, la conservation et la transformation, de même que la distribution des viandes et du poisson produits par les acteurs bénéficiaires.

Pour mener à bien ses activités au cours des cinq années de sa mise en œuvre,  le PDCVEP bénéficiera d’un financement de 99,27 millions d’Euros (65,11 milliards de Fcfa) pourvus à 85% (55,1 milliards Fcfa) par la Banque africaine de développement (BAD), bailleur principal du projet et 15% (10,01 milliards Fcfa) par le gouvernement camerounais.

Chaines de valeur bovine et porcine

Le Projet de développement des chaînes de valeur de l’élevage et de la pisciculture a adopté son budget annuel au cours de la première réunion de son comité de pilotage tenue le 17 mars 2021 à Yaoundé sous la présidence de Dr Taïga, Ministre de l’élevage, des pêches et des industries animales, tutelle du projet. Le budget 2021 se chiffre à 7,07 milliards Fcfa dont 5,38 milliards Fcfa financés par la BAD.

La mise en œuvre du PDCVEP se fera dans les dix régions du Cameroun réparties en quatre grandes antennes qui travailleront en coopération avec les délégations du MINEPIA. La première antenne qui couvre le Centre, le Sud et l’Est sera basée à Yaoundé. La deuxième basée à Douala couvre le Littoral et le Sud-Ouest. La troisième antenne basée à Bamenda couvre le Nord-Ouest et l’Ouest. La quatrième basée à Ngaoundéré couvre l’Adamaoua, le Nord et l’Extrême-Nord du Cameroun.

En attendant le lancement officiel du projet et le début effectif de sa mise en œuvre, on apprend que les bénéficiaires seront les éleveurs de bœufs et de porcs, les pisciculteurs, les producteurs d’alevins, les commerçants et les transformateurs de ces produits; avec un accent sur les femmes et les jeunes désirant se lancer dans ces filières.

Sur ce registre, le PDCVEP trouvera sur le terrain un autre projet d’envergure du secteur de l’élevage bien implanté, le Projet de développement de l’élevage (PRODEL) financé par la Banque mondiale.

La conséquence logique attendue de ce déploiement du MINEPIA est une production accrue des viandes locales et du poisson à terme.

Marie Pauline Voufo

Print Friendly, PDF & Email

Vous pourriez aussi aimer

2 thoughts on “Cameroun : Un nouveau projet pour soutenir les filières bovine, porcine et piscicole

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *