Cameroun : Un régime alimentaire pour vaincre l’obésité

Un régime équilibré s’efforce d’apporter les nutriments nécessaires  à l’organisme et rejette tout ce qui est superflu

– Ne jamais sauter un repas, manger régulièrement 3 a 4 repas par jour;

– Privilégier les apports en protéines : viandes, poissons, œufs, laits, un peu d’arachides, de haricots et céréales.

– Assurer les apports en calcium, au moins 500 mg: lait, yaourt, gombo et légumes.

– Assurer les apports en vitamines: vitamine A contenue dans les légumes (tomates, carottes),  dans les abats (parties comestibles .des animaux de boucheries qui ne consistent pas en chair ni en muscles tels que les rognons, le foie, la langue, les pattes). La vitamine B présente dans la viande et dans les céréales complètes ainsi que la vitamine C qu’on retrouve dans les fruits et les légumes sont importantes. Les apports en vitamines D,E,K, et en acides gras essentiels ne posent aucun problème.

Voici comment prévenir l’obésité

 Les adolescents, les parents, les pouvoirs publics, les nutritionnistes. Tous sont interpellés dans la lutte contre l’obésité.

Les diététiciens et les nutritionnistes, sont unanimes: le sport est important dans la lutte contre l’obésité. Ils conseillent aux enfants de pratiquer des sports comme le vélo, la marche, le football, la nage tous les jours et pendant au moins une heure. Ainsi, augmenter l’activité physique quotidienne est une règle qui fait perdre du poids.

Notons que chaque cas est une situation différente. Des lors, trouver ce qui convient le mieux au patient est le meilleur moyen de l’aider. Un bilan de santé s’impose. Une évaluation du comportement alimentaire qui révèle les erreurs accumulées aussi. Une recherche des éventuels problèmes psychologiques qui ont pu favoriser la prise du poids doit être faite. Elle aboutit alors à une aide à la prise de conscience de ce qui ne va pas. Tout cela favorise l’adoption d’un programme alimentaire spécifique.

Les parents, dans cette lutte, sont en première ligne. Ils exercent souvent une pression trop forte sur les enfants. Alors que c’est beaucoup plus le regard des autres, à la puberté, qui apporte la meilleure des motivations pour perdre du poids. Les parents doivent donc changer l’alimentation de l’enfant. C’est la seule chose qui fasse maigrir durablement. Ils doivent par conséquent éviter un régime restrictif, impossible à tenir et finalement inefficace, puisque dès que l’enfant craque il consomme trop de calories et il reprend plus de poids.

A ce niveau, l’éducation nutritionnelle apparait comme une nécessité. Elle passe par respect de quelques conseils tels que :

-Servir de l’eau a table et pas de boissons sucrées ;

-Donner aux enfants des portions plus petites que celle des parents car jusqu’à l’adolescence un enfant doit moins manger que ses parents ;

-Insister pour que l’enfant puisse manger de tout, même les aliments qu’il dit détester;

-Cuisiner moins gras et surtout faire trois repas équilibrés et complets par jour, plus un gouter

Les jeunes pour leur part doivent adopter des comportements sains en équilibrant leurs alimentation et en pratiquant régulièrement des activités physiques. Car, il n’existe pas de formule miracle, chacun ayant son mode de vie, sa façon de se nourrir.

Print Friendly, PDF & Email

Vous pourriez aussi aimer