Cameroun : Une organisation faîtière pour l’agriculture biologique en gestation

Le Forum national sur l’agriculture biologique au Cameroun tenu en décembre 2020 à Dschang a déclenché une nouvelle dynamique autour de l’agriculture durable.

Les acteurs de la filière bio réunis du 1er au 3 décembre 2020 dans la ville de Dschang à l’Ouest du Cameroun, dans le cadre du Forum national sur l’agriculture biologique, ont convenu de la création d’une organisation nationale qui portera haut la voix du bio au Cameroun.

Au sortir de cette rencontre organisée par le Groupement d’appui pour le développement durable (GADD) avec le soutien financier de l’organisation allemande Pain pour le monde, la quarantaine d’acteurs de la filière bio exerçant au Cameroun, ont opté pour une institutionnalisation de ce Forum afin qu’il devienne un cadre pérenne d’échanges sur cette filière agricole désormais stratégique pour la sécurité alimentaire.

Plaider pour une agriculture propre

Inauguré par une journée portes ouvertes, le Forum national sur l’agriculture biologique au Cameroun a permis aux participants de visiter le champ expérimental bio du GADD, quelques parcelles des producteurs bio locaux, ainsi que la boutique bio qui assure la promotion et la commercialisation des denrées biologiques produites à Dschang.

Ont activement pris part aux échanges, les autorités régionales et départementales du Ministère de l’agriculture et du développement rural (MINADER), les représentants de l’Agence des normes et de la qualité (ANOR) et du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD), les certificateurs bio, les producteurs et les consommateurs de produits biologiques, les structures de formation et d’appui à la filière bio au Cameroun, de même que les partenaires du GADD, membres du Réseau agroécologie Cameroun connu sous le nom de Cameroon network of agroecology (CANAE).

Le Forum s’est clôturé par le vœu formel des participants de mettre en route une structure faîtière sous l’égide de l’ONG GADD, qui mènera auprès des instances habilitées à légiférer et à réglementer le secteur, un plaidoyer pour la cause d’une agriculture propre et durable au Cameroun qui protège les producteurs et les consommateurs.

Print Friendly, PDF & Email

Vous pourriez aussi aimer

2 thoughts on “Cameroun : Une organisation faîtière pour l’agriculture biologique en gestation

  1. Le CODAS Caritas de Bafoussam mènent des actions orienté vers la pratique de L’agroecologie à l’intention des populations vulnérables du diocèse de Bafoussam et souhaite collaborer avec d’autre acteurs qui font dans les pratiques agricoles qui préservent le milieu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *