Campagne agricole 2018 : Les agriculteurs du septentrion prennent le départ

Le lancement de la campagne agricole pour le compte du grand nord a eu lieu le 02 mai 2018 à Garoua par le Ministre de l’agriculture et du développement rural (Minader).

Avant de prendre la parole, Henri Eyébé Ayissi a d’abord écouté les doléances des agriculteurs.
« Nous ne maîtrisons plus le calendrier agricole de notre région, à cause du changement climatique», alerte Moussa Koué, porte-parole des organisations de producteurs du septentrion. L’agriculteur a relevé à quel point ce phénomène naturel plonge ses camarades dans l’incertitude. Face au Minader, il a dénoncé le faible accompagnement des producteurs, l’inexistence des agents de vulgarisation et le fait qu’il y ait des postes agricoles créés sur papier et non construits sur le terrain.

A son tour, le Minader a salué la détermination des producteurs des régions de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-Nord à porter haut l’agriculture camerounaise malgré l’adversité climatique. Henri Eyébé Ayissi a en outre encouragé l’Office céréalier à continuer de jouer le rôle régulateur de la distribution des denrées dans le grand nord. Il a ensuite félicité l’équipe dirigeante de la Société de développement du coton (Sodécoton) qui ne cesse d’œuvrer pour l’amélioration de la production d’un coton de qualité au Cameroun.

Développement des noix de cajou
En présence de l’ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne qui a fait le déplacement de Garoua, le Minader a salué l’importance de la coopération Cameroun-Allemagne à travers l’implantation dans le septentrion du Programme d’appui au développement rural (Pader) qui est à sa 5ème année d’exécution. Ce programme est conduit sur le terrain par la GIZ. La signature du contrat d’exécution pour la suite du programme a eu lieu lors cette visite.
Outre le Pader, le Minader a annoncé la mise en œuvre de deux nouveaux projets: la création du laboratoire d’analyse du sol et le projet de développement des noix de cajou.

Pour justifier l’effectivité de ce dernier, une phase de visite de terrain a été dirigée vers la parcelle de près de 50 hectares d’anacardiers située à une vingtaine de kilomètres de Garoua.

Pour clore la cérémonie, du matériel agricole a été remis aux organisations de producteurs comme coup de pouce de l’Etat pour une campagne agricole 2018 réussie dans le septentrion.

Denis Bambé

Print Friendly, PDF & Email

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *