Cameroun: « La demande du poisson fumé est élevée»

 Gaston Ngameni, fumeur de poisson à Simbok, Yaoundé.

«Je fume le poisson à l’aide d’un four à bois au dessus duquel est disposé un grillage. Pour le fumage, la première étape consiste à dégivrer le poisson frais en le trempant dans de l’eau froide. Ensuite, je trempe encore le poisson dans de l’eau et je le lave délicatement pour enlever toutes les substances chimiques utilisées pour conserver le poisson à l’état frais.

La fumée est un élément indispensable au fumage

Je trempe une dernière fois dans de l’eau salée pour assaisonner le poisson. Je le retire de l’eau et le…

Vous pourriez aussi aimer

Partagez cet article sur WhatsApp whatsapp